Accueil A propos FOOD de 2009 à nos jours Programme - 2012

Programme - 2012

Le projet FOOD a officiellement pris fin le 30 avril 2011, date prévue par le contrat de co-financement avec la Commission européenne. Cependant, les partenaires avaient déjà pris la très importante décision de poursuivre les efforts lancés sous la période du projet. Au vu des résultats et de la qualité des outils développés pendant 28 mois, FOOD s’est transformé en programme, suivant les mêmes principes et objectifs que le projet pilote.

23 partenaires ont ainsi signé le 14 décembre 2011, un nouvel Accord de Consortium définissant les principales actions et la structure du programme qui laisse une plus large part au développement de nouveaux axes nationaux, tout en respectant la dynamique européenne de partage des connaissances et résultats.

La volonté de poursuivre FOOD sous forme de programme vise également à le développer dans de nouveaux pays et avec de nouveaux partenaires. Après la République Slovaque en février 2011 et le Portugal en 2012, le Consortium a ainsi eu le plaisir d’accueillir un 9ème pays en 2015 : l’Autriche, avec l’entrée dans le programme du Ministère autrichien de la Santé et de la filiale nationale d’Edenred.

Le programme en quelques lignes :

  • Les axes complémentaires de l’offre et de la demande restent au cœur de l’action du programme. Le développement du réseau de restaurants appliquant les recommandations FOOD étant notamment l’une de priorités des pays
  • L’utilisation des outils crées sous le projet est également un atout utilisé, ceux-ci ayant été évalués en 2010.
  • L’évaluation des messages et outils ponctue le programme grâce à :
    • Des baromètres annuels, de manière à comparer fidèlement les résultats sur les habitudes alimentaires pendant la journée de travail,
    • Des questionnaires courts, spécifiques à chaque pays, destinés aux restaurants et aux salariés,
    • Des visites mystères dans les restaurants du réseau FOOD afin de suivre le respect des recommandations,
  • Des réunions nationales auront lieu une à deux fois au minimum dans chaque pays afin de lancer les questionnaires, récolter les résultats et prendre de nouvelles décisions dans la stratégie nationale.
  • Enfin, une réunion générale avec tous les partenaires se tiendra autant que possible une fois par an. Ces moments sont primordiaux pour lancer de nouvelles dynamiques, partagées dans tous les pays, et pour échanger les idées.